Icon in the shape of a positively progressing stock graph. Icon in the shape of a closed book. Icon in the shape of a paper with pencil hovering over it. Icon in the shape of stacked list of images with text beside them Icon in the shape of a circle with the Twitter bird in the middle. Icon in the shape of a checkmark Icon in the shape of a magnifying glass Icon in the shape of a label tag Icon in the shape of an item list Icon in the shape of an arrow in clockwise direction Icon in the shape of a left pointing arrow Icon in the shape of a right pointing arrow Icon in the shape of a man's head and a woman's head Icon in the shape of a pie chart with the top right quarter offset from the rest Icon in the shape of four arrows pointing inward Icon in the shape of the facebook logo with circle around it

Courrant à compter de septembre 2012

Titre

  • Conseiller / conseillère d’orientation (c.o.)
  • Orienteur
  • Orienteur professionnel (o.p. or c.o.p)
  • Guidance counsellor (G.C.)
  • Vocational Guidance Counsellor (V.G.C.)
Titre (avec permis de psychothérapeute[1])

  • Conseiller / conseillère d’orientation psychothérapeute (c.o. psychothérapeute)
  • Orienteur psychothérapeute
  • Orienteur professionnel psychothérapeute (o.p. or c.o.p psychothérapeute)
  • Guidance counsellor psychotherapist (G.C. psychotherapist)
  • Vocational Guidance Counsellor (V.G.C. psychotherapist)
Corps réglementaire  Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (autorisé par le Code des professions du Québec)Corps réglementaire  Ordre des psychologues du Québec (autorisé par le Code des professions du Québec)
Type de réglementation – Titre réservé ET Activités réservées
DéfinitionsAu Québec, la mise en commun des règlements avec d’autres ordres professionnels a donné lieu à l’adoption de définitions issues de l’Ordre des psychologues. On peut les trouver dans le Manuel d’agrément pour les diplômes donnant accès au permis de l’Ordre des psychologues du Québec. Dans cette section, les références renvoient à ce manuel.

Heures de contact indirect avec les clients
Toute activité de formation pratique reliée à la prestation de services psychologiques, mais pour lesquels l’étudiant n’intervient pas directement auprès du client ou de tout membre significatif de son système (ex.: observer derrière le miroir ou par vidéo, assister à titre d’observateur à une intervention ou à une évaluation, etc.).

Heures de contact direct avec les clients
Toute activité de formation pratique lors de laquelle l’étudiant est face à face et intervient, dans un rôle actif, auprès d’un client et/ou de tout membre significatif de son système (p. ex. : enseignant, parent, dirigeant/gestionnaire) en lien direct avec la prestation de services psychologiques. Exceptionnellement, les services psychologiques peuvent être dispensés à distance, en temps réel, par des moyens de communication permettant un contact visuel et/ou verbal entre l’étudiant et son interlocuteur, le tout en respectant les règles de l’art de la pratique professionnelle en psychologie, en lien avec les règles déontologiques en vigueur et les lignes directrices produites par l’Ordre.

Supervision
La supervision est un véhicule privilégié permettant l’intégration des compétences professionnelles, de la théorie et de la recherche. Par ses connaissances, ses habiletés et son savoir-être, le superviseur est un modèle de cette intégration pour les supervisés. La supervision est dispensée par un psychologue expérimenté. En situation d’exception, une portion des heures de supervision requises au présent Manuel peuvent être dispensées par un professionnel dont les compétences sont jugées équivalentes à celles d’un psychologue (voir détails à la section 1.2.1.3).

La supervision peut prendre diverses formes : Elle peut être individuelle « un à un » ou se dérouler dans le cadre d’un groupe. Les ratios exigés par l’Ordre sont définis à la section 1.2.1.3. Les définitions suivantes précisent les attentes de l’Ordre pour chacune des catégories de supervision.

La supervision est qualifiée d’individuelle « un à un » lorsque le superviseur et l’étudiant interagissent l’un avec l’autre, en face à face, et qu’ils traitent spécifiquement d’un client de l’étudiant ou d’un mandat qui lui est confié, ainsi que de toute question relative à son développement professionnel. Exceptionnellement, la supervision individuelle peut être dispensée à distance, en temps réel, par des moyens de communication permettant un contact visuel et/ou verbal entre le superviseur et l’étudiant, le tout en respectant les règles de l’art de la pratique professionnelle en psychologie, en lien avec les règles déontologiques en vigueur et les lignes directrices produites par l’Ordre.

La supervision est qualifiée d’individuelle « en groupe » lorsque l’étudiant reçoit, en présence d’autres étudiants, une supervision pour un de ses clients ou pour les mandats qui lui sont confiés; cette supervision inclut également l’échange autour de toute question relative au développement professionnel de l’étudiant. Ce type de supervision doit être structuré de telle sorte que l’étudiant y reçoit un temps de supervision spécifique, régulier et planifié. Exceptionnellement, la supervision individuelle en groupe peut être dispensée à distance, en temps réel, par des moyens de communication permettant un contact visuel et/ou verbal entre le superviseur et les étudiants, le tout en respectant les règles de l’art de la pratique professionnelle en psychologie, en lien avec les règles déontologiques en vigueur et les lignes directrices produites par l’Ordre.

La supervision est qualifiée « de groupe » lorsque les membres d’un groupe participent à la supervision de leur collègue, ce qui contribue à enrichir leur exposition à divers types de cas, de clientèles, de systèmes ou de groupes communautaires et de modalités d’évaluation et d’intervention. Les étudiants y développent aussi de meilleures habiletés d’interaction professionnelle. Cette forme de supervision peut être comptabilisée dans les heures totales de supervision (voir section 1.2.1.3).

Internat
Québec : En français, le terme anglais « internship » est traduit par deux notions distinctes : le « stage » (formation pratique dans le cadre du programme, qui se déroule habituellement à l’extérieur de l’université, dans un « véritable milieu de travail ») et l’« internat » (mandat supervisé en fin de programme et obligatoire pour la qualification définitive).

Le stage :
doit comporter un minimum de 700 heures de formation pratique supervisée.

  • Dont un minimum de 250 heures de contact client, incluant au moins 100 heures de contact direct. Le reste des heures de contact client devant être complété par du contact indirect.
  • Dont un minimum de 125 heures de supervision, incluant 50 heures de supervision individuelle dont au moins 25 heures en supervision individuelle « un à un ».

L’internat :
doit comporter un minimum de 1 600 heures de formation pratique supervisée.

  • Dont un minimum de 600 h de contact client, incluant au moins 400 h de contact direct, le reste des heures de contact client devant être complété par du contact indirect.
  • Un minimum de 200 heures de supervision, incluant 100 heures de supervision individuelle dont au moins 45 heures de supervision individuelle « un à un ».

 Autres exigences associées à l’internat :

  • peut se dérouler dans un maximum de trois milieux différents, favorisant une diversité de clientèles, de diagnostics, de troubles, de problématiques ou de domaines, de mandats.
  • peut se dérouler dans un seul milieu seulement si l’étudiant y est exposé à une diversité de clientèles, de diagnostics, de troubles, de problématiques ou de domaines, de mandats.
  • doit inclure des activités d’études de cas ou de discussion de problématiques et de stratégies d’intervention et autres activités de cette nature.
  • doit inclure des échanges auprès d’autres professionnels impliqués dans le milieu.

Superviseur
Non défini dans le document de l’OPQ. Mais dans une lettre en date du 16 août 2012, l’OCCOQ a précisé aux universités que le superviseur est la personne responsable des activités professionnelles, qui est chargée de prévenir toute blessure ou tout préjudice envers le client et qui évalue et atteste la compétence de l’étudiant.

Champ d’exercice

La pratique du counseling d’orientation consiste à évaluer le fonctionnement psychologique, les ressources personnelles et les conditions du milieu, d’intervenir sur l’identité, de développer et de maintenir des stratégies adaptatives afin de faire des choix personnels et professionnels à tout moment dans la vie, en rétablissant l’autonomie socio-professionnelle et en concevant des projets de carrière à l’échelle de l’être humain en interaction avec son environnement.

Champ d’exerciceLa psychothérapie est le traitement psychologique d’un trouble mental, de perturbations comportementales ou de tout autre problème entraînant une souffrance ou une détresse psychologique et qui a pour but de favoriser chez le client des changements significatifs dans son fonctionnement cognitif, émotionnel ou comportemental, dans son système interpersonnel, dans sa personnalité ou dans son état de santé. Ce traitement va au-delà d’une aide visant à faire face aux difficultés quotidiennes ou d’un rôle de conseil ou de soutien.
ÉtudesProgrammes menant à l’admission automatique :

  • Maîtrise en sciences de l’orientation avec stage et essai ou avec stage et mémoire (M.A.), de l’Université Laval;
  • Maîtrise en éducation, option carriérologie, avec stage et essai (M.Éd.), de l’Université du Québec à Montréal;
  • Maîtrise en orientation avec stage et essai ou avec stage et mémoire (M.Sc.), de l’Université de Sherbrooke;
  • Master of Arts (M.A.), non-thesis, Counselling Psychology Program, de l’Université McGill

Admission par équivalence :

Le candidat doit être titulaire d’un diplôme de maîtrise ou avoir cumulé 6 075 heures de formation, dont :

  • Psychométrie et évaluation, 9 cr. ou 405 h
  • Développement de la personne, 3 cr. ou 135 h
    Psychopathologie, 3 cr. ou 135 h
  • L’individu et son environnement, 6 cr. ou 270 h
  • Développement professionnel et insertion, 6 cr. ou 270 h
  • Autres formations liées à l’évaluation de la situation, 12 cr. ou 540 h
  • Conception d’une intervention en orientation, 9 cr. ou 405 h
  • Counseling individuel ou de groupe, 12 cr. ou 540 h
  • Information scolaire et professionnelle, 6 cr. ou 270 h
  • Animation et formation, 3 cr. ou 135 h
  • Approches de consultation, 3 cr. ou 135 h+
  • Méthodes d’analyse des pratiques et méthodes de recherche, 6 cr. ou 270 h
  • Organisation professionnelle, éthique et déontologie, 3 cr. ou 135 h

En supplément du c.o. : Certificat d’évaluation des troubles mentaux :

Le candidat doit être titulaire d’un diplôme de maîtrise

  • 3 crédits ou 135 heures portant sur les facteurs biologiques;
  • 3 crédits ou 135 heures de psychométrie;
  • 3 crédits ou 135 heures de théories de la personnalité et du développement;
  • 6 crédits ou 270 heures de psychopathologie, dont 3 crédits ou 135 heures complétés au 2e cycle;
  • 6 crédits ou 270 heures de 2e cycle, au choix, dans le domaine de l’évaluation des troubles mentaux, de la psychométrie ou de la classification des troubles mentaux.
Études

En supplément du c.o. : Activité de psychothérapie :

Le candidat doit être titulaire d’une maîtrise et avoir suivi une formation théorique de 765 h

  • 270 heures sur les quatre modèles théoriques d’intervention dont au moins :
  • 45 heures à chacun des modèles
  • 90 heures à l’un des modèles
  • 90 heures sur les facteurs communs
  • 90 heures sur les outils critiques
  • 180 heures sur la classification des troubles mentaux et la psychopathologie
  • 45 heures sur les aspects physiologiques
  • 45 heures sur les aspects légaux et organisationnels
  • 45 heures sur l’éthique et la déontologie

 

Supervision

Préalable au permis :
675 heures d’internat (dans le cadre d’un programme d’études) dont 405 doivent être de niveau maîtrise (170 heures de contact direct au niveau maîtrise; 40 heures de supervision directe).

Permis d’exercer :
Sans objet

En supplément du c.o. :
Certificat d’évaluation des troubles mentaux :
500 heures dont 100 heures de contact client direct et 30 heures de supervision dont 14 h individuelles « un à un ».

Postérieur au permis : Non requis.

Supervision

En supplément du c.o. : Activité de psychothérapie :
(post-baccalauréat)
Doit être membre de l’Ordre ou d’un autre ordre[2] avant la mise en candidature.

Ces critères sont évalués par l’Ordre des psychologues du Québec.

600 heures – dont 300 h de traitement direct et 100 h de supervision individuelle.


Reconnaissance des droits acquis Option illimitée pour les candidats détenteurs d’une Licence en orientation obtenue avant 1987.Reconnaissance des droits acquisFermé.
LangueBonne connaissance du français.
Situation à jourA rempli l’inscription annuelle et acquitté les droits exigibles à l’OCCOPPQ.

Jusqu’à 3 ans après la graduation: Inscription automatique jusqu’à 3 ans après avoir obtenu le diplôme de l’un des programmes donnant accès automatique à l’Ordre.

Plus de trois ans après l’obtention du diplôme : Le règlement sur l’internat s’applique (on peut exiger des candidats qu’ils réussissent l’internat en vertu d’une décision du CA).

Si une personne omet de s’inscrire pendant plus de 4 ans, le règlement sur l’internat s’applique (on peut exiger que les candidats remplissent les exigences de l’internat à nouveau en vertu d’une décision du CA).

Les règlements sur l’internat s’appliquent lorsqu’une personne a exercé moins de 800 heures au cours des 4 années précédentes et qu’elle souhaite être réintégrée dans la liste des membres.

Les règlements sur l’internat s’appliquent aussi lorsqu’un membre recommence à pratiquer des interventions auprès de personnes ou d’organismes après avoir été 4 ans ou plus sans pratiquer ces interventions.

Situation à jourDoit rester membre de l’ordre (la colonne c.o. s’applique en premier).

A rempli une demande et acquitté les droits exigibles auprès de l’Ordre des psychologues.

 

Critères de disqualification(Exigence relative à la divulgation de renseignements)

  • Accusations au criminel
  • Problèmes relatifs à la conduite professionnelle
  • Inaptitude physique ou mentale (diagnostiquée)
AQ/Fomation Continue30 heures sur une période de 2 ans; mise à jour obligatoire tous les 5 ans sur la déontologie.Q/Fomation Continue90 heures sur une période de 5 ans, dans le cadre du programme de l’Ordre des psychologues du Québec et de sa liste d’événements approuvés.
Réglements sur l’inconduiteInspection professionnelle de tous les membres dans le cadre d’un programme annuel (Règlement sur le comité d’inspection professionnelle de l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec; Code des professions, art. 90).

L’inspection porte sur la compétence et la conformité au « Code de déontologie ».

Le rapport d’enquête peut donner lieu à une enquête particulière s’il y a suffisamment d’indices de problèmes de compétence.

L’inconduite ou le comportement contraire à la déontologie sera l’objet d’une enquête par le Syndic de l’Ordre (Code des professions, section VII). Les membres du grand public peuvent adresser des plaintes directement au Syndic. Les plaintes peuvent aussi être portées par le Comité de l’inspection professionnelle ou par les administrateurs de l’Ordre. Le Bureau du syndic est entièrement financé par l’Ordre, mais le Syndic ne relève pas de l’autorité de l’Ordre.

Au terme de l’enquête, le Syndic peut faire comparaître le membre devant le Comité de discipline (Code des professions, section VII).

Réglements sur l’inconduiteLa colonne c.o. s’applique en premier.

Si l’inspection professionnelle mène à une enquête particulière au sujet d’un psychothérapeute c.o., un inspecteur de l’Ordre des psychologues sera désigné pour accompagner l’inspecteur de l’OCCOQ.

En vertu du règlement québécois sur la psychothérapie, en cas d’inconduite d’un psychothérapeute bénéficiant de droits acquis et qui n’est pas membre d’un Ordre, il y aura enquête et possibilité de poursuites.

 

[1] Le permis québécois de psychothérapeute est aussi offert aux membres des ordres professionnels suivants qui répondent aux critères : travailleurs sociaux, thérapeutes conjugaux et familiaux, psychoéducateurs, ergothérapeutes, infirmiers. Les psychologues et les médecins peuvent exercer la psychothérapie, ce droit étant assorti d’une clause relative à la compétence à jour. Le permis est régi par l’Ordre des psychologues du Québec (http://www.ordrepsy.qc.ca/fr/psychotherapeute/index.sn ).

[2] Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes familiaux et conjuguaux du Québec (social workers and marriage and family therapists), Ordre des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec (psychoeducators); Ordre des infirmières du Québec (registered nurses); Ordre des ergothérapeutes du Québec (occupational therapists).